Les Hystériades

 logo

La compagnie

*Hystériade :

 n.f. XXe, forme d’art lyrique contemporain, histoire courte, sorte de petite épopée, racontéesur un mode d’expression exacerbé : le chant.

Les Hystériades, compagnie de théâtre lyrique contemporain de création, créée en 1995, est née d'un désir de transdisciplinarité par la rencontre de la voix, du théâtre et de la musique au sein d'une même forme.

 

La première pièce, Hystériade ou la vengeance d'Eurydice, tragi-comédie lyrique pour 3 voix et 2 pianos, musique de Fabrice Boulanger, va donner son nom à la compagnie, en associant voix lyrique et parlée, musiques d'inspiration classique et jazz.

Résidence de création à la Maison de la musique de Nanterre.

Production Hystériades en co-réalisation avec la Maison de la musique de Nanterre et le soutien du FCL, l'aide de la FNAC et du ministère de la culture (commande du livret).

 

Verdun automne-hiver 19.. pour 9 chanteurs lyriques et 5 instrumentistes, musique de Michel Sendrez, paru aux éditions Lemoine, est d'une facture musicale contemporaine et retrace un panorama de la Grande Guerre à travers la vie d'une famille et de soldats français comme coloniaux.

Résidence de création transversales-verdun-centre mondial de la Paix-Verdun-Centre culturel Aragon de Tremblay-en-France.

Production Hystériades en co-production avec transversales-verdun et l'aide de la DRAC Lorraine, de la Région Lorraine, du FCL, de la SPEDIDAM, de Beaumarchais-SACD et de l'ONDA.

En tournée : Athanor-scène nationale d’Albi.

 

Depuis 2004, les Hystériades ont ouvert vers le répertoire léger avec les Dames de la Halle d'Offenbach, pour  7 acteurs-chanteurs et 3 musiciens, opérette sur le thème du travesti, transcription musicale pour 3 instrumentistes d'Alexandre Lévy.

Résidence de création à la M.A.L. de Laon.

Production Hystériades en coproduction avec la M.A.L. de Laon avec le soutien de l'ADAMI, de la SPEDIDAM et le le partenariat de la FNAC.

Tournée d’une vingtaine de dates :Théâtre missionné d’Arras, Eté musical de Dijon et l’Athanor - scène nationale d’Albi.

 

 Aujourd'hui, à la recherche de nouveaux répertoires, les Hystériades ont produit la saison dernière une zarzuela, genre méconnu en France et riche depuis le XVIIe siècle d'un catalogue de plus de 20000 oeuvres qui a été créé à l'Opéra de Reims, La Verbena de la Paloma suivie d'un postlude écrit par un compositeur vivant !

Production Opéra de Reims, co-production Reims-scènes d'Europe, Les Hystériades, ensemble Variances avec le soutien du FCL-SACD et d'ARCADI.

 

Parallèlement, des formations sont délivrées aux professionnels depuis plus de quinze ans (Ministère, Région Ile-de-France, Afdas).

Depuis ses débuts, la compagnie fait appel à un cabinet comptable et à un administrateur de production.

Metteur en scène

Christine MANANZAR

pic Christine

Librettiste et metteur en scène, Christine Mananzar poursuit après une carrière d’actrice faite de rencontres - notamment au théâtre, Karine Saporta, Wladyslav Znorko, Patrick Haggiag et Marco Ferreri au cinéma - un travail en direction de la musique.

Elle a reçu une commande d’état pour l’écriture du livret d’Hystériade ou la Vengeance d’Eurydice, tragi-comédie lyrique, musique de Fabrice Boulanger ; elle est lauréate de l’association Beaumarchais-SACD pour le livret de l’opéra de chambre Verdun, Automne-Hiver 19.., musique de Michel Sendrez, publié aux éditions Lemoine ; lors d’une résidence à l’Abbaye de Fontevraud, elle a écrit Passeurs d’eau, musique de Thierry Pécou, oeuvre publiée aux éditions E.M.E dont le texte est paru avec le CD chez Intégral.

 Elle crée sa compagnie Les Hystériades* à l’occasion de sa première création et mise en scène - Hystériade ou la Vengeance d’Eurydice - en 1995, au cours d’une résidence à la Maison de la Musique de Nanterre. Elle met en scène Verdun, Automne-Hiver 19.. au Centre Mondial de la Paix à Verdun, lieu dédié à la mémoire de la 1ère guerre mondiale, coproduction et résidences Transversales - théâtre de Verdun et au Centre Culturel Aragon de Tremblay-en-France, qui sera repris à l’Athanor - scène-nationale d’Albi.

 Elle réalise Shanti-Ntra, mise en scène et texte, direction de Dominique My, lors du prix de composition de Minjung Woo au CNSMDP qui diffuse le CD. Elle signe la mise en scène de Passeurs d’Eau, créée en résidence aux Abbayes de Fontevraud et de Sylvanès et donnée ensuite au Parvis - scène-nationale de Tarbes, à Musiques d’Automne de Chinon et à Musica - Strasbourg.

 Christine s’intéresse également à un répertoire plus léger et passe commande à Alexandre Lévy d’une transcription dans l’esprit des musiques de kiosque pour les Dames de la Halle d’ Offenbach, opérette sur le thème du travesti, qui a bénéficié d’une coproduction et d’une résidence de création à la M.A.L. de Laon, suivie d’une tournée d’une vingtaine de dates : Théâtre missionné d’Arras, Eté musical de Dijon et l’Athanor - scène nationale d’Albi. Elle met en scène Au Chat Noir, Cabaret lyrico-farceur à l’issue d’une résidence au Théâtre de Suresnes - Jean Vilar.

 Elle a créé _adaptation, texte et mise en scène_ à l'Opéra de Reims, La Verbena, rêve de Carnaval, entre redécouverte d'un répertoire méconnu et création, composé de La Verbena de la Paloma, zarzuela de Tomas Breton suivie de Rêve de Carnaval, création musicale de Thierry Pécou sur un livret dont elle est l'auteur. Ce spectacle sera repris en tournée la saison prochaine dans le cadre de la diffusion ARCADI en Ile-de-France.

 Engagée dans un questionnement sur l’interprétation théâtrale par les chanteurs lyriques, elle donne des formations pour les professionnels depuis quinze ans.

A la suite de mon expérience d'actrice où j'interrogeais la relation du théâtre avec la danse, j'ai eu le désir d'expérimenter le rapport du théâtre avec la musique.

Ecriture, puis mise en scène s'appuyant sur une composition musicale, voilà le processus de création auquel s'est ajouté, au gré de mes enthousiasmes, la mise en scène d'un répertoire léger inconnu ou revisité.

J'ai ainsi exploré la création contemporaine (Pécou, Sendrez), la musique nouvelle (Boulanger, un mélange de musique vocale du classique au jazz), abordé le répertoire avec Offenbach, la chanson «savante» avec le cabaret du Chat Noir et «ouvert un nouveau continent» avec la Zarzuela.

Mon travail d'écriture originale se rapproche du scénario : simplicité du mot, légèreté, recherche de trouées afin que l'écriture musicale se pose en premier plan sur le texte. Je ne crois pas à la force d'une écriture poétique ou à une langue précieuse pour le livret. Ma démarche est à l'opposé : plus le mot est banal, plus la musique a de place pour exister. Le livret est un squelette, une structure; il n'est que dramaturgie : un corps mort ; la musique, les muscles et la chair. Un livret ne passe pas pour pièce de théâtre : sa langue est différente, en creux,  infinitésimale, ordinaire presque quand la composition est luxuriante, savante, expansive...

 

Mettre en scène une pièce musicale, c'est de mon point de vue, mettre en scène la relation dialectique du texte et de la musique. Loin de moi l'illustration musicale par la mise en scène. Tout au contraire. La mise en scène doit ouvrir un espace, un entre-deux, creusant la relation entre théâtre et musique. C'est de cet étirement du sens entre les arts que naît l'espace scénique, expansé, agrandi jusqu'au point de rupture. Et c'est là que l'on entre dans cet espace symbolique propre au spectacle lyrique, qui ne représente pas la réalité, mais un «fantasme» ou plutôt une «fantasmagorie» dans laquelle les êtres ploient, ou pas, selon leur destin.

Mise en scène pour l'oreille, exigeante, qui propose une vision large, lui laissant la prépondérance.

Christine Mananzar

 

Contact

 

Contactez-nous au 06.26.40.47.5406.26.40.47.54

leshysteriades@yahoo.fr

ou par l'intermédiaire de notre formulaire de contact.

Hysteriade 045 P2
Hysteriade 042 p
Hysteriades NB 14 p
Hysteriades NB 5 p
Hysteriades NB 8 p

*Photographies:

Marc Ginot

Tous droits réservés

 

Ce site est propulsé par Viaduc